La Balade UNESCO avec Inside Out

Hier, sous un soleil lumineux après la brume, notre guide nous a embarqués dans un voyage à travers le temps. Pour voyager à la fois à travers le passé et le présent,  cette promenade UNESCO de 2,5 km, à travers les vieux quartiers et la forteresse, nous offre une découverte de ce patrimoine culturel mondial.

Classée patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 25 ans exactement, Luxembourg conjugue à merveille les styles médiéval, classique et contemporain. En effet, les traces de l'ancienne forteresse, le « Gibraltar du Nord » qui défendait jadis la ville et le pays, sont visibles partout.




La place de la Constitution se situe sur la plate-forme du Bastion Beck, construit en 1644 puis remanié vers 1685 par Sébastien Le Prestre de Vauban, architecte et ingénieur militaire sous Louis XIV.




La place offre une vue panoramique exceptionnelle sur la vallée verte de la Pétrusse, le Pont Adolphe O, appelé «Nei Bréck» (nouveau pont), construit entre 1900 et 1903 d’après les plans de l’ingénieur Paul Séjourné. Il présentait jadis l’arche en pierre la plus étendue du monde (84,55m). Depuis 2017 une passerelle pour piétons et cyclistes passe en-dessous de la chaussée. Sa traversée permet de découvrir la beauté de l’ingénierie de l’ouvrage d’art.




Le monument du souvenir «Gëlle Fra» (femme en or), est l’œuvre du sculpteur luxembourgeois Claus Cito.

Il fut érigé en 1923 à la mémoire des Luxembourgeois ayant servi sous le drapeau français au cours de la Première Guerre mondiale. Détruit par les occupants nazis en 1940, le monument fut restauré en 1984.




Descente vers le parc de la Pétrusse, ce jardin public unit topographie encaissée, formations rocheuses, ruines de fortifications et de bastions dans un ensemble harmonieux. La chapelle Saint-Quirin creusée dans le roc présente une façade remontant au XIVe siècle. Elle compte parmi les lieux de culte les plus anciens de la ville.




Le viaduc, aussi appelé «La Passerelle» ou «Al Bréck » (vieux pont), conçu par les ingénieurs Edouard Grenier et Auguste Letellier, fut construit entre 1859 et 1861, pour relier la gare ferroviaire à la ville, à ce moment encore fortifiée.





La Corniche, «le plus beau balcon d’Europe», s'étend sur les remparts dressés au XVIIe siècle par les Espagnols et les Français. Elle surplombe la ville basse du Grund. Une vue panoramique se dégage sur la vallée de l’Alzette et le Plateau du Rham.


Nous avons pu admirer l'impressionnant rocher du Bock et les fameuses Casemates, l'un des sites les plus importants de l'UNESCO. Les chemins de ronde souterrains, ponctués d'ouvertures dans la roche, sont les plus longs au monde.

Le pont à deux étages construit en 1735 relie le Bock à la ville haute. Il constitue un élément important des anciennes fortifications.


L’ancienne abbaye bénédictine de Neumünster, construite en 1606 et sécularisée après la Révolution française, a servi de caserne puis de prison d'État pour hommes. Depuis 2004, le Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster (Neimënster) y est installé.

Le «Klouschtergaart» , potager et vignoble, bénéficiant d’un micro-climat très doux, est situé du côté ensoleillé du rocher du Bock. Il a comme objectif principal la conservation et la pérennité des plantes utiles rares et menacées. Des ruches permettent la récolte d’un miel réputé. L’aménagement en terrasses du site est remarquable. Les expositions permanentes et temporaires du Musée national d’histoire naturelle proposent de véritables parcours de découverte de l’évolution et de la biodiversité. Le Musée est installé dans l’ancien hospice Saint-Jean, dont les origines remontent à 1308


Face au rocher du Bock se dresse, sur le versant du Kirchberg, le Fort Thungen construit en 1732 et dont subsistent seules les trois tours rondes. Il abrite depuis 2012 le Musée Dräi Eechelen – M3E, présentant l’histoire captivante de la forteresse de Luxembourg.

Il se situe en aval du Musée d'Art Moderne Grand-Duc Jean ou MUDAM inauguré en 200




Le Palais grand-ducal, édifice de style Renaissance flamande, fut construit par le bau-maître de la ville Adam Roberti, dans la deuxième moitié du XVIe siècle comme Hôtel de Ville. Cet édifice, Hôtel de Ville de 1572 à 1795, siège de la préfecture du Département des Forêts en 1795, puis Hôtel du Gouvernement à partir de 1817, sert de résidence officielle au Grand-Duc pour l'exercice de ses fonctions depuis 1890. L’intérieur majestueux et les salles d’apparat s’ouvrent au public en été pour des visites guidées.


















22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout